Pour l’abolition de la note scolaire
Accueil > Voix pour l’abolition > Voix pour l’abolition

Voix pour l’abolition

Ils se prononcent contre la note scolaire ...

Pourquoi donc abolir la note scolaire et les examens ?
Des enseignants, des parents, des pédagogues, des psychologues, des citoyens, des enfants, des adolescents s’expriment pour prôner l’idée d’une École libérée de ces moyens de coercition.

Articles de cette rubrique


Pédagogie de compétition pour société de marché ? (Arguments sociologiques, philosophiques, juridiques)

dimanche 28 février 2010

Si on pense qu’apprendre est une obligation morale qui fait devoir de travailler à l’école, on aboutit logiquement à considérer l’échec scolaire comme la conséquence d’un défaut moral et, à la rigueur, d’une défaillance intellectuelle, dont l’individu porte, seul, la responsabilité. Si on pense qu’apprendre est une nécessité sociale et acquérir des savoirs scolaires, un droit, on considérera l’échec comme un dysfonctionnement scolaire, facteur d’injustice à réparer collectivement.



Du constat des effets dévastateurs de la notation à sa suppression (Argumentaires synthétiques)

Article paru dans "High School Magazine" (mars 1999) - Etats-Unis
jeudi 30 octobre 2008

On peut dire beaucoup de choses sur les valeurs et la personnalité d’un professeur en lui demandant simplement ce qu’il ressent lorsqu’il attribue des notes (qu’elles soient formulées sous forme numérique, sous la forme de “mentions” ou de lettres : “A, B, C, ...”) . Certains défendent cette pratique, affirmant que les notes sont nécessaires pour « motiver » les étudiants. Bon nombre de ces professeurs semblent en effet être favorables au maintien de ce système compliqué consistant à consigner les cotes de chacun. Régulièrement, ces enseignants mettent en garde leurs étudiants, en leur faisant savoir « qu’ils devront connaitre ça pour le test ». Ces avertissements sont utilisés comme un moyen de contraindre les étudiants à prêter attention au cours ou à réaliser les lectures assignées. Pour les mêmes raisons, ces professeurs peuvent même recourir à des interrogations-surprises, en gardant leur carnet de notes à portée de main.



L’analyse du métier de l’élève : un révélateur de l’école sélective (Arguments sociologiques, philosophiques, juridiques)

Article paru dans “L’Éducateur”, n°4, 2005
lundi 25 août 2008

Accueillir chaque enfant à l’école en tant qu’être humain - et non pas seulement élève -, c’est accepter en tant qu’éducateurs (parents et enseignants) de chausser les lunettes du sociologue pour qu’elles dérangent notre conception d’une École uniquement bienfaitrice. Oui, pour qu’elles nous décillent afin de mieux voir les conditions de travail et de vie offertes aux enfants à l’école.



Qui a eu cette idée folle, un jour, d’inventer (les notes à) l’école ? (L’éclairage de l’Histoire)

Petite histoire de l’évaluation chiffrée à l’usage de celles et ceux qui désirent s’en passer (et des autres)
lundi 13 octobre 2008

Albert ANKER, L'examen, 1862 (Musée de Berne)

Supprimons la note ! Abolissons ce carcan ayant tenu des générations de potaches en esclavage. Renonçons à l’évaluation chiffrée, aux calculs alambiqués de moyennes, aux impasses de la sélection arithmétique. Alors viendra le Grand Soir, celui d’une pédagogie réconciliée avec elle-même, sans carotte ni bâton. Sans note, pas de compétition malsaine, pas de hiérarchie nauséabonde. Une aube nouvelle se lèvera sur les classes : les élèves y seront plus solidaires, les enseignants plus sereins, les parents mieux informés. Le savoir retrouvera tout son sens, l’enseignement en sera différencié, les apprentissages facilités et l’échec scolaire éradiqué.



L’idéologie de l’évaluation (Arguments sociologiques, philosophiques, juridiques)

Qu’est-ce que tyranniser le savoir ? - par Yves Charles Zarka
dimanche 18 juillet 2010

Allons sans détour au cœur du problème par deux thèses : 1/ il existe une idéologie de l’évaluation ; 2/ cette idéologie est une des grandes impostures de la dernière décennie. Commençons par la première thèse. Le terme “idéologie” est à prendre au sens qu’il a acquis depuis Marx : une vision du monde ou, plus modestement, une représentation illusoire qui transforme et même inverse la réalité et qui, pourtant, suscite la croyance ou l’adhésion. La réalité n’est pas ici simplement locale. Elle concerne l’ensemble des pratiques et des activités qui s’inscrivent dans les institutions, les organismes, les établissements publics ou privés. L’idéologie de l’évaluation se répand comme une traînée de poudre. Elle se déploie partout, aussi loin qu’il est possible d’aller.



Les notes contre la motivation (Arguments pédagogiques)

Comment les examens détruisent l’envie de grandir des enfants ...
jeudi 24 juillet 2008

« Si je ne fais plus de contrôle ni d’examens, ils ne travailleront plus ». Le slogan est connu ; les actes suivent. Une louche de 0/10 pour leur “apprendre” à faire leurs devoirs. Une poignée de 5/20 pour leur “apprendre” à étudier (c’est bien à la maison qu’on apprend, non ?). Une part généreuse de faibles pourcentages pour leur “apprendre” à travailler en classe. Quelques pincées de bonnes notes pour récompenser les “bons élèves”, les “méritants”. La recette du dressage est connue. Attention, le mets n’est toutefois pas comestible !



Courants pédagogiques et examens (Arguments pédagogiques)

Du rapport d’exclusion entre pédagogie ouverte et examens ...
dimanche 20 juillet 2008

Les examens normatifs externes ont le vent en poupe. Ils prennent pourtant le contrepied des principes politico-pédagogiques énoncés par le Décret Missions.



Dis, donc… C’est à l’école que tu apprends ces vilaines manières ? (Argumentaires synthétiques)

Pour le savoir, entrons dans une classe, une classe qui ressemble à neuf classes sur dix.
samedi 13 février 2010

Vilaines manières
Là, interros à tour de bras comme si c’était en pesant le cochon qu’on l’engraissait.
Chacun pour soi. Zéro pour celui qui lorgne sur son voisin…ou qui l’aide.
La loi du prince : contrôle annoncé ou par surprise, questions faciles ou difficiles, ouvertes ou fermées, de réflexion ou de restitution, temps de réponse long ou court, compétition diffuse ou montée en épingle, prof rassurant ou ajoutant du stress, proclamation des résultats discrète ou publique, sans commentaires ou avec jugements énoncés.



Aujourd’hui : 100.000 sacrifiés (Témoignages)

samedi 13 février 2010

Le jeudi 4 février 2010, la première page du journal Vers l’Avenir titrait : « 100.000 sacrifiés chaque année ». On aurait pu croire à un titre accrocheur annonçant un papier lucide au sujet de l’horreur haïtienne. On aurait pu croire à un titre accrocheur annonçant un papier non moins lucide au sujet des personnes licenciées de leur emploi au nom du rendement.
Non. Il s’agissait d’un papier sur ces élèves que l’on fait doubler, que l’on renvoie ou abandonne.



L’école de la mesure - Rangs, notes et classements dans l’histoire de l’enseignement (L’éclairage de l’Histoire)

Article paru dans “L’Éducateur”, numéro spécial “Un siècle d’éducation en Suisse Romande” (2), mars 2003, p. 33-37
mercredi 15 octobre 2008

Le métier d’élève a son salaire au mérite : c’est la note. Comment motiver les travailleurs, comment signifier leur valeur, et comment en informer les parents si l’on ne peut pas quantifier la qualité de leur travail et de leur conduite au travail ? Il est difficile, aujourd’hui, d’imaginer une école sans note. Pourtant, la note est comme l’école : une “idée folle” qu’il a bien fallu inventer, et qui peut encore évoluer.

Claparède [2] ne voulait pas une école de la mesure, mais une école sur mesure. Une école qui mette les expédients des bonnes et des mauvaises notes, des rangs, des concours et des prix au rancart de l’enseignement. Au moment où le rancart s’entrouvre, et où le débat pédagogique devient un débat politique, pourquoi ne pas remonter aux sources de la note pour voir s’il est prudent ou imprudent d’ “expédier les expédients” ?



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 130175

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Voix pour l’abolition   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 10000