Pour l’abolition de la note scolaire

Pour une école qui dénote

mercredi 25 février 2015 par Charles Pepinster

L’Université de Liège (ULG) programme un cours sur l’évaluation des acquis. J’ai accepté d’y faire réfléchir des futurs enseignants sur le paiement en points, la notation.
Je décris ici la démarche vécue afin que son déroulement simple et efficace puisse inspirer d’autres formateurs de professeurs. Les réactions du public sont encourageantes.
(Charles Pepinster)

J’ai d’abord invité les étudiants en psychopédagogie à une phase d’écriture personnelle, puis partagée : « Les notes, je me souviens… », courte introspection donc.
Les souvenirs, portés au tableau, se nomment : stress, conflit avec les parents, angoisse, peur de l’échec, compétition, honte etc, etc . Ils sont très majoritairement négatifs.
De très rares souvenances agréables sont citées telles : fierté,
encouragement… mais accompagnées d’anecdotes pénibles.
Ce premier exercice était destiné à prendre garde de ne pas re- produire, avec les élèves, ce que chacun avait toujours connu.

***

J’ai ensuite demandé aux étudiants de former des duos. Ceux-ci se sont partagé deux documents :
(A) : "Pour une cure de désintoxication des profs*" et
(B) : "Trente contre-valeurs induites par les examens traditionnels*" (annexes 1 et 2).
Après une étude personnelle approfondie du document reçu - dans un silence de 15 min avec prise de notes -, les étudiants savaient qu’ils auraient à instruire leur collègue de duo de ce qu’ils avaient retenu comme important à leurs yeux.
Une double interview de 20 min a débouché sur l’affichage de ce que les (A) avaient appris des (B) et inversement, sans soumission à un prof/contrôleur.
Voir la démarche : ‘Regard sociopolitique / 5 façons d’enseigner’, (annexe 3)

***

Analyse réflexive sur le cours
Je transcris ci-dessous tous les mots que les étudiants ont trouvés pour exprimer ce qu’ils ont vécu en deux heures
GBEN** : interactions, enrichissement, indignation, créativité, engagement, ouverture, découvertes, questions, renforcement, créativité, subjectivité dans la manière d’évaluer, coopération, marchandisation, coopération, constructif/construction, motivation interne, comprendre pour faire comprendre, intérêt, écoute, apprentissage, solidarité, changement, image positive, solutions, espoir, révolte, déception par rapport aux notes, pouvoir des enseignants de demain, évolution, volonté, système des notes inapproprié, particulière, originale, intéressante, incohérente (par rapport à l’université et son système de cotation), découverte, apprenante, réflexion, prise de recul, groupe, partage, entrain, construction commune, échange, validité, ancrage, mélange, positif, apprendre, ensemble, échange, parler, écouter, synthétiser, partager, partage, co-apprentissage, échange, volonté, compréhension fine, motivation, surprenant, changement dans ma manière de voir les choses, réponses à des questions, motivant, entraide, riche en apprentissages, apprendre pour soi, fière de partager un savoir, faut du temps pour le mettre en pratique, plus valorisant pour l’élève, symétrie, accompagnement, acteur, passeur, (s’)animer, mission, monde des possibles, apprendre ensemble avec accent sur le processus d’appr., surprise, intérêt, rétention, information, doutes, travail de groupe, collaboration, construction, faisabilité pour demain ?, ouverture, réflexion, flamme, décloisonnement, volonté, travail fructueux, imagination, véritable collaboration, coopération et entraide, co-construction, socio-évaluation, intérêt, débat, pédagogie nouvelle..., enrichissement pratique, biais de l’évaluation, intéressant, alternative, désaccords, stéréotypes, vision duale (noir ou blanc) de l’évaluation notée : non, le temps rapide, compréhension, actif, intéressant, esprit critique, collaboration et participation, détendu, rencontre de l’autre, participation dans l’élaboration de la connaissance, construction collective.

J’ai voulu n’omettre aucune réaction.

***

Pour ma part, j’ai éprouvé une joie intense à admirer la prodigieuse énergie des jeunes. Celle-ci ne s’est pas relâchée pendant 120 minutes. Tous ont eu la parole, tous se sont impliqués à fond, sans tension, dans la bonne humeur, voire l’émotion.
J’étais évidemment moi-même débarrassé de toute envie de pratiquer des contrôles tarifés. Que faire avec des ‘nombres’ ?
Jamais je ne retomberai dans cette pratique du chiffrage qui m’a coincé pendant dix ans. Je préfère l’objection de conscience à la notation qui permet un plus grand engagement dans l’apprentissage, donc plus de rigueur et de fraternité.

Après le cours, j’ai perçu, dans une conversation informelle, que les étudiants avaient vécu, pour la première fois, une auto-socio-évaluation, sans stress, où ils continuaient d’apprendre avec les autres… justement sur un aspect de l’évaluation.

***

*Ces textes, lisibles ci-joints, contiennent une douzaine de propositions concrètes, alternatives mais solides, durables et non toxiques, qui font mieux apprendre sans le chantage des notes, ceci de l’enseignement primaire à l’université.
Peut-on parler d’une pédagogie écologique en devenir ?

Ch. P.
pepinstercharles@ymail.com
**Groupe Belge d’Education Nouvelle (GBEN)
Sites : www.gben.be, www.lelien.org
www.lamaisondesenfants.be

Cure de désintoxication
Pour une cure de désintoxication des profs et de toute l’institution scolaire.
30 Contre-valeurs
Contre-valeurs induites
par les examens traditionnels et ‘externes’
Enjeux socio
Vers une cohérence entre pratiques pédagogiques
et modes d’évaluation.
Regard socio – politique sur cinq façons d’enseigner.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1495 / 131554

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualité   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 2