Pour l’abolition de la note scolaire

Pour l’abolition de la note scolaire

Pan à la note ! Panote ...

- Pourquoi les professeurs mettent-ils des notes à leurs élèves ?

- Pourquoi, alors qu’aucun texte légal ne leur en fait une obligation, qu’ils ne risquent donc pas de sanctions pécuniaires s’ils s’en défont ?

- Pourquoi, alors que la note ne fait pas apprendre et qu’elle fait perdre du temps ?

- Pourquoi, alors que les parents ne peuvent rien faire avec le verdict (… votre fille a 5 –ou elle a 15- sur 20 en chimie) puisqu’ils ignorent comment le professeur est passé d’une analyse multidimensionnelle de la prestation à une note unidimensionnelle ?

- Pourquoi, alors qu’en outre, les parents ignorent comment le professeur a fait apprendre en amont, où le professeur a appris à noter, ce qui l’anime ? Quels paramètres relationnels entrent en jeu dans ce jeu unilatéral ?

- Pourquoi noter, enfin, alors que professeurs et parents ignorent les ressorts psychiques de l’élève soumis à questionnement ?

Charles Pepinster

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Pédagogie de compétition pour société de marché ?

dimanche 28 février 2010

Si on pense qu’apprendre est une obligation morale qui fait devoir de travailler à l’école, on aboutit logiquement à considérer l’échec scolaire comme la conséquence d’un défaut moral et, à la rigueur, d’une défaillance intellectuelle, dont l’individu porte, seul, la responsabilité. Si on pense qu’apprendre est une nécessité sociale et acquérir des savoirs scolaires, un droit, on considérera l’échec comme un dysfonctionnement scolaire, facteur d’injustice à réparer collectivement.



L’évaluation : au profit de l’élève ... ou logique libérale ?

Contre la dictature de l’évaluation dans l’Education Nationale - octobre 2007
dimanche 28 février 2010

Les évaluations nationales en CE2, en sixième, en seconde, puis en CP, sont apparues il y a quelques années. Elles sont remplacées aujourd’hui par des évaluations en début de CE1 et CM2, poursuivies elles-mêmes par des tests de compétences en fin de CE1, CM1, CM2.

Nous avions déjà pris position contre cette culture envahissante de l’évaluation ; nous redoutions qu’elle puisse un jour devenir un culte qui étendrait peu à peu son emprise sur l’Education Nationale. C’est chose faite !



Célestin Freinet et les notes

Vers des écoles sans notes ni classements
dimanche 28 février 2010

Il n’y a ni notes ni classement dans nos écoles. Et vous regrettez le temps où vos enfants vous revenaient, le soir, avec, en mains, leur tableau de chasse :
« J’ai eu trois bons points ! » ... « J’ai gagné deux places... » Mais le “mauvais écolier”, celui qui n’a pas de bon point, ou qui a reculé au classement - et il faut bien qu’il y en ait qui reculent si d’autres avancent - celui-là se cache, dépité et honteux, ou se vante, ou ment, tout comme le chasseur qui s’en revient bredouille de sa randonnée.



Contre l’évaluation-notation !

dimanche 28 février 2010

Nous avions déjà pris position contre cette culture envahissante de l’évaluation ; nous redoutions qu’elle puisse un jour devenir un culte qui étendrait peu à peu son emprise sur l’Education Nationale. C’est chose faite !



ICEM - Pédagogie Freinet

dimanche 28 février 2010
Site www.icem-pedagogie-freinet.org/ Contact ICEM - Pédagogie Freinet - Secrétariat National Nathalie Croguennoc 10, chemin de la Roche Montigny 44000 NANTES France Tél. : 02 40 89 47 50 Fax : 02 40 47 16 91


Je note bien que ...

Lettre de l’E.A. (Éducation Autenthique) - 25
dimanche 14 février 2010

« Offrir un prix en récompense d’un acte revient à dire que cet acte n’a aucune valeur en lui-même ». [3]
« Les bonnes notes font les mauvaises personnes. » [4]



Dis, donc… C’est à l’école que tu apprends ces vilaines manières ?

Pour le savoir, entrons dans une classe, une classe qui ressemble à neuf classes sur dix.
samedi 13 février 2010

Vilaines manières
Là, interros à tour de bras comme si c’était en pesant le cochon qu’on l’engraissait.
Chacun pour soi. Zéro pour celui qui lorgne sur son voisin…ou qui l’aide.
La loi du prince : contrôle annoncé ou par surprise, questions faciles ou difficiles, ouvertes ou fermées, de réflexion ou de restitution, temps de réponse long ou court, compétition diffuse ou montée en épingle, prof rassurant ou ajoutant du stress, proclamation des résultats discrète ou publique, sans commentaires ou avec jugements énoncés.



Aujourd’hui : 100.000 sacrifiés

samedi 13 février 2010

Le jeudi 4 février 2010, la première page du journal Vers l’Avenir titrait : « 100.000 sacrifiés chaque année ». On aurait pu croire à un titre accrocheur annonçant un papier lucide au sujet de l’horreur haïtienne. On aurait pu croire à un titre accrocheur annonçant un papier non moins lucide au sujet des personnes licenciées de leur emploi au nom du rendement.
Non. Il s’agissait d’un papier sur ces élèves que l’on fait doubler, que l’on renvoie ou abandonne.



CEB : L’examen externe nuit gravement ...

... au principe de liberté des méthode du Pacte Scolaire belge
jeudi 23 juillet 2009

L’examen externe s’oppose au principe de liberté des méthodes pédagogiques garantie aux Pouvoirs Organisateurs par le Pacte Scolaire du 29 mai 1959 voté par le Parlement Belge.

Les partisans de l’examen externe obligatoire et certificatif de fin d’école primaire se récrieront que cette obligation ponctuelle ne contredit pas le libre choix méthodologique des Pouvoirs Organisateurs.

Voyons cela de plus près.



Abandonner les notes à l’Université

Des cours sans notation pour retrouver le plaisir d’apprendre
jeudi 23 juillet 2009

Les pédagogies critiques ont depuis longtemps condamné la notation scolaire, en montrant qu’elle constituait un obstacle à toute véritable éducation, mais bien des pédagogues critiques continuent de noter leurs étudiants, expliquant qu’ils y sont contraints pour conserver leur emploi : « Je déteste faire ça, mais je n’ai pas le choix ».


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 130275

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 10000